Lignes de recherche

Ligne de recherche / Enseignants participants  

 

1. THÉORIE ET MÉTHODE EN GÉOGRAPHIE

 

Professeurs : Amélia Damiani, Ana Fani Alessandri Carlos, César Ricardo Simoni Santos, Élvio Martins, Fábio Contel, Heinz Dieter Heidemann, Marcos Bernardino de Carvalho, Manoel Sousa Neto, Ricardo Mendes Antas Junior.

 

L'ouverture méthodologique au sein de cette ligne de recherche est basée sur la géographie en tant que science qui a, en tant que telle, ses propres fondations, comme science humaine et sociale, et d'autres plus larges, philosophiques, Ce qui signifie que ses contributions théoriques et conceptuelles sont situées dans la pratique sociale et dans l'histoire de la science, et que nous considérons le domaine de la pensée géographique dans sa complexité conceptuelle, conscient de la réalité sociale interprétée comme un processus social, et inséré dans les liens relationnels avec les autres domaines de la connaissance scientifique.

La complexité de l'arsenal conceptuel de la pensée géographique signifie l'ouverture aux différents courants théoriques et méthodologiques et à travers eux la reconnaissance des conflits scientifiques créés à chaque époque. Ainsi, cette ligne de recherche n'est pas pensée comme une articulation stricte des idées, mais aussi ouverte et entièrement tendue par des visions du monde, même contradictoires. Les conceptions géographiques sont examinées dans leur mouvement de constitution, pour leur pouvoir d'interprétation et leurs limites, afin de projeter le domaine de la géographie vers de nouvelles possibilités et de dialogues. Cette recherche couvre donc l'histoire de la pensée géographique, comprise non pas comme une chronologie, mais comme une recherche visant à comprendre l'histoire de la pensée géographique. Cela signifie plonger dans son univers philosophique, dans une perspective qui relie la pensée scientifique à la philosophie et dans le même temps aux conditions sociales de sa production. Autrement dit, le trépied (interdépendants) - formé par la philosophie de la science, le «temps-monde» et de la science dans sa propre institutionnalisation-consolidation-reproduction - est ce permet que nous tissions l'histoire de la pensée géographique 

 

2. GÉOGRAPHIE POLITIQUE, PLANIFICATION ET RESSOURCES NATURELLES

 

Professeurs: Ana Maria Marangoni, André Martin, Eduardo Yázigi, Marcos Bernardino de Carvalho, Neli Aparecida de Mello-Théry, Wanderley Messias da Costa, Vanderli Custódio, Wagner Costa Ribeiro

 

Dans cette ligne de recherche, Géographie politique et Géopolitique sont comprises comme science, idéologie et pratique politique tenant compte des contextes historiques différents, impliquant l'histoire de la pensée et le débat théorique actuel dans son mouvement de renouvellement critique, y compris par une approche multi-échelle. Cette ligne comprend l'analyse et l'interprétation du nouvel ordre mondial sous l'impulsion de la mondialisation, ainsi que la question nationale, la nationalité, le fédéralisme, les mouvements autonomistes et la nouvelle régionalisation du monde. Les études sur la planification, ses multiples possibilités et le zonage territorial comme planification et stratégie d'action politique sont également un aspect analytique de cette ligne. Y entre également l'interprétation de la transformation paradigmatique de la notion de ressources naturelles à la lumière des nouvelles technologies et de leur implications géopolitiques. Font partie du champ d'analyse de cette ligne la crise contemporaine du paradigme socio-environnemental, l'ordre environnemental international, les accords environnementaux internationaux et leur mise en œuvre au Brésil,

 

3. CARTOGRAFIA, GEOPROCESSAMENTO, IMAGENS E REPRESENTAÇÕES DO ESPAÇO GEOGRÁFICO

 

Professeurs: Fernanda Padovesi, Hervé Théry, Marcello Martinelli, Mario De Biasi, Reinaldo P. P. Machado.

 

Il est de plus en plus évident que les productions cartographiques sont non seulement des représentations de l'espace, mais aussi des éléments structuraux de la production de cet espace. Cette ligne vise à s'intégrer à la recherche en géographie qui utilise la collecte de données et des informations, effectue des traitements et, enfin, la visualisation et la présentation de l'analyse de l'information géographique et des synthèses spatiales par la voie de la cartographie (en utilisant un langage graphique et aussi des représentations en images, des cartes, des graphiques et des réseaux). Par conséquent, il y a place pour la discussion et la recherche sur la spatialité des objets géographiques et leurs attributs et pour les questions épistémologiques et pédagogiques inhérentes à ce domaine d'étude. Sont également abordés et détaillées des questions sur la cartographie, la géomatique, leurs techniques et méthodes (à la fois analogiques et numériques), et leur rôle dans la production de une connaissance géographique en constant renouvellement.

 

4. GEOGRAPHIE DE LA VILLE ET DE L'URBAIN

 

Professeurs: Amália Inés G. Lemos, Ana Fani A. Carlos, Amélia Damiani, Anselmo Alfredo, César Ricardo Simoni Santos, Eduardo Yázigi, Fábio Contel, Francisco C. Scarlato, Glória Alves, Isabel Alvarez, Marta Inez Medeiros Marques, Odette Seabra, Ricardo Mendes A. Junior, Rodrigo Valverde, Sandra Lencioni, Simone Scifoni, Silvana Maria Pintaudi, Vanderli Custódio.

 

Cet axe de recherche vise à une analyse critique de la production de l'espace urbain, à un moment où la modernisation capitaliste tend à s'imposer partout au Brésil. L'étude du processus d'urbanisation permet d'identifier les conditions concrètes de la formation et du fonctionnement des villes, montrant les contradictions entre les pratiques institutionnelles et les mouvements sociaux urbains pour un meilleur logement, travail, transport, éducation et culture. Le point de vue critique de l'étude des villes et de l'urbain favorise aussi notre compréhension de la vie quotidienne, des politiques publiques, des processus sociaux et des usages de l'espace qui caractérisent l'urbanisation latino-américaine et brésilienne à différentes échelles (locale, métropolitaine, régionale nationale et mondiale).

 

5. TERRITOIRE ÉCONOMIE ET DYNAMIQUE RÉGIONALES

 

Professeurs: Anselmo Alfredo, Armen Mamigonian, César Ricardo Simoni Santos, Dieter Heidemann, Fábio Betioli Contel, Carlos de Almeida Toledo, Hervé Théry, Léa Francesconi, Mónica Arroyo, Neli Aparecida de Mello-Théry, Rita de Cássia Ariza da Cruz, Ricardo Mendes Antas Junior, Rodrigo Ramos, Valverde, Rodrigo Valverde, Rosa Ester Rossini, Sandra Lencioni.

 

Cette ligne de recherche met au premier plan la dimension socio-spatiale de l'économie et de la politique, en l'analysant à partir de différentes approches théoriques. La reconfiguration du territoire et la dynamique des flux de toutes sortes, reliés au processus de restructuration et aux changements dans les processus de travail, en particulier résultant des confrontations de la crise capitaliste dans le monde contemporain, mettent en évidence la nécessité de recherches sur les changements dans la production et la circulation, la migration, le tourisme, la mobilité de la main-d'œuvre et de la division territoriale du travail, nécessaires à la compréhension des dynamiques urbaines et régionales.

 

6. GÉOGRAPHIE, ÉDUCATION ET ENSEIGNEMENT

 

Professeurs:  Amália Inês Geraiges de Lemos, Fernanda Padovesi, Glória Alves, Léa Francesconi, Marcos Bernardino da Silva, Maria Eliza Miranda, Nídia Pontuscka, Sonia Castellar, Valéria de Marcos.

 

Cette recherche est guidée par la lecture et l'analyse de la géographie critique de façon à obtenir l'innovation dans l'éducation, liant la théorie et la pratique pour des objectifs différents. Elle recouvre des études et méthodologies de recherche géographique liées au phénomène de l'éducation, de l'enseignement et à l'apprentissage de la géographie au Brésil et dans le monde. Elle articule des études qui continuent et renouvellent la tradition de recherche accumulée dans la sphère éducative de l'USP, comme l'enseignement et la géographie du point de vue des différentes pédagogies d'apprentissage; les pratiques éducatives d'études des milieux et d'études de cas; les tendances des programmes de géographie et de la formation des enseignants; les pratiques et savoirs des enseignants; la création et l'analyse des matériaux d'enseignement; la langue et la technologie dans l'enseignement de la géographie et la formation des enseignants; l'urbanisation et de l'éducation; éducation à la géographie dans les zones rurales; l'enseignement de la cartographie; la relation entre ethnogéographie et éducation scolaire; l'enseignement de la géographie et les questions de genre dans l'éducation; les problèmes de l'éducation scolaire; la politique éducative; la relation entre l'économie et l'éducation; la réforme de l'éducation et de la formation des enseignants; les didactiques contemporaines de l'enseignement de la géographie; l'interdisciplinarité et l'enseignement de la géographie; les demandes scolaires et leur répartition spatiale; l'impact des résultats de l'éducation dans la société, la culture, l'économie et la politique.

 

7. TERRITOIRE, AGRICULTURE ET SOCIÉTÉ

 

Professeurs: Anselmo Alfredo, Ariovaldo Umbelino de Oliveira, Larissa M. Bombardi, Marta Inez Medeiros Marques, Rosa Ester Rossini, Valéria de Marcos

 

Cette ligne de recherche est consacrée à la compréhension des différents domaines de la question agraire au Brésil et dans le monde, à partir de l'étude de l'évolution contradictoire et inégale du capitalisme dans le domaine, afin de dévoiler la base sur laquelle est fondée cette question. Nous cherchons à comprendre les transformations territoriales déclenchées par le capitalisme dans le domaine de leurs aspects industriels et financiers, avec un accent particulier sur l'analyse des processus de privatisation et de production de la nature, la mobilité de la main-d'œuvre, la subordination de l'agriculture paysanne, la sujétion du revenu de la terre au capital ainsi qu'aux formes résistance qui émergent de ces processus. En ce sens, le cœur de l'étude est l'analyse des mouvements sociaux dans leurs différentes manifestations et formes alternatives de territorialisation et d'organisation de la production, au-delà des changements dans la relation ville-campagne.

Français